Insecte d'Ornement

Voici quelque Mantes, il existe encore beaucoup d'autres espèces comme :

Mante feuille morte du sud-est asiatique nom latin DEROPLATYS LOBOTA , Mante à ailes courtes nom latin DYSAULES LONGICOLLIS, Mante violon nom Latin GONGYLUS GONGYLODES, Mante aux yeux de chat ou mante brindille géante Africaine nom latin HETEROCHAETA ORIENTALIS, Mante verte géante d’Asie nom latin HIERODULA MEMBRANACEA, Mante du diable nom latin IDOLOMANTIS DIABOLICA, Mante zébrée Africaine nom latin OMOMANTIS ZEBRATA, Mante fantôme noire nom latin PHYLLOCRANIA ILLUDENS, Mante brindille de Madagascar nom latin POPA SPURCA, Mante géante africaine nom latin SPHODROMANTIS LINEOLA, Mante aux ailes étroites ou mante japonaise nom latin TENODERA AUGUSTIPENNIS.

Mante Fleur Indienne ou nom latin Creobroter Gemmatus.

Taille : la femelle mesure de 4 à 5 CM et le mâle de 3 à 4 CM.
Cycle de vie : la femelle passe de L1 à L8 (c’est-à-dire le stade adulte) en 4 à 5 mois. Elle peut ensuite vivre jusqu’à 9 mois de plus. Le mâle effectue 7 mues pendant une période de 3 à 4 mois et, par la suite, il peut vivre encore 5 à 7 mois.
Reproduction : cette espèce est mature sexuellement 2 à 3 semaines après la mue imaginale. La femelle produit 3 à 5 oothèques, pouvant chacune contenir 20 à 50 petits.
Mante facile d’élevage : résistante et peu agressive, elle se laisse facilement manipuler même s’il faut faire attention au mâle (une fois adulte, il vole plutôt bien).
Vos conditions de maintient vont influencer les couleurs de vos mantes : vous obtiendrez des mantes plus ou moins ternes avec des couleurs qui peuvent varier selon l’hygrométrie et les températures de votre insectarium.

Alimentation : Insectivore (proie de taille adaptée) blattes, mouches et drosophiles pour les plus jeunes.

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Vietnam, Thaïlande et Inde

Fleur africaine

Mante Fleur Africaine ou nom latin Pseudocreobotra Wahlbergii.

Taille : la femelle mesure entre 4 et 5 CM et le mâle de 3 à 4 CM
Cycle de vie : la femelle passe de L1 à L7 (c’est-à-dire le stade adulte) et le mâle de L1 à L6 en 3 mois. Par la suite, la femelle a une longévité de 5 mois, tandis que le mâle peut vivre 3 à 4 mois de plus après le stade adulte.
Reproduction : cette espèce est mature sexuellement 15 jours environ après la mue imaginale. La femelle peut produire de 3 à 5 oothèque, chacune contenant entre 20 à 80 petits.
Mâle timide et femelle agressive. Il est conseillé de séparer les individus après la 4ème mue (plus ils sont âgés, plus le risque de cannibalisme augmente). Bien nourrir la femelle avant l’accouplement puis séparer le mâle de la femelle. Il ne faut pas laisser l’oothèque avec la femelle, de peur qu’elle ne dévore les petits à la naissance.
Trop d’humidité est nuisible à cette espèce (qui est sensible aux infections).

Alimentation : insectivore (proie de taille adaptée) blattes, grillons, mouches et drosophiles pour les plus jeunes.

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Afrique de l’ouest et du sud

Mante Fleur Egyptienne ou nom latin Blepharopsis Mendica.

Taille : la femelle mesure entre 7 et 8 CM et le mâle de 5 à 6 CM
Cycle de vie : la femelle nécessite 4 à 9 mois pour passer de L1 à L8 (c’est-à-dire le stade adulte). Elle peut ensuite vivre 5 à 9 mois de plus. Le mâle effectue 8 mues pendant une période de 4 à 8 mois et il peut vivre par la suite entre 4 et 7 mois.
Reproduction : cette espèce est mature sexuellement 10 jours environ après la mue imaginale. La femelle peut produire de 3 à 5 oothèques, chacune pouvant contenir entre 30 à 40 petits. Ces dernières sont fragiles : elles doivent être suffisamment aérées, être directement humidifiées une fois par semaine, le tout aux alentours de 35° (avec chute de température à la nuit tombée). L’élevage en groupe est envisageable mais pas conseillé.
Mante déconseillée aux débutants à cause des grandes températures qu’elle exige. Si les paramètres de vie ne sont pas bons, les mues peuvent être difficiles. Elle peut entrer en phase de « repos », ce qui correspond à une période creuse en nourriture, des températures basses et un manque d’ensoleillement (lors de ce cycle, la mante est sensible et fragile).

Alimentation : Insectivore (proie de taille adaptée) blattes, mouches et drosophiles pour les plus jeunes

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Moyen Orient et Egypte

Orchidee

Mante Orchidée ou non latin Hymenopus Coronatus.

Taille : la femelle mesure environ 6 CM et le mâle de 2,5 à 3 CM
Cycle de vie : la femelle passe du stade L1 à L7 (c’est-à-dire le stade adulte) en 4 mois. Elle peut ensuite vivre entre 4 et 6 mois. Quant au mâle, il passe du stade L1 à L5 en 3 mois et peut vivre entre 2 et 3 mois de plus. Ils atteignent tous deux la maturité sexuelle 2 à 3 semaines après leur mue imaginale.
Reproduction : La femelle peut produire 3 à 5 oothèques, chacune pouvant contenir entre 20 et 50 petits.
Mante difficile à reproduire. La différence de croissance entre le mâle et la femelle est importante. Une des « technique » utilisée est de ralentir la croissance du mâle en l’élevant à des températures plus basses et en les nourrissant moins abondamment que les femelles.

Alimentation : Insectivore (proie de taille adaptée) blattes, mouches et drosophiles pour les plus jeunes.

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Asie du sud-est (Indonésie, Malaisie)

Mante Fantôme Brune ou nom latin Phyllocrania Paradoxa.

Taille : la femelle mesure de 6 à 7 CM et la taille du mâle est comprise entre 4 et 5 CM.
Cycle de vie : la femelle passe de L1 à L7 (c’est-à-dire le stade adulte) en 6 mois. Elle peut ensuite vivre jusqu’à 6 mois, voire plus.
Pour effectuer ses 6 mues jusqu’au stade adulte, le mâle nécessite 5,5 mois, et par la suite, il peut vivre encore 2 mois de plus. Ils atteignent tous les deux la maturité sexuelle 3 semaines après la mue imaginale.
Reproduction : 3 oothèques par femelle & 30 à 40 petits par oothèque
MANTE TIMIDE : elle nécessite d’installer beaucoup de cachettes, de recoins (insectarium à base de feuille morte par exemple).
Mante sujette au stress, particulièrement le mâle qui peut se tétaniser s’il se sent en danger. Si votre mante fait la morte, laissez la tranquille. La femelle n’est pas agressive envers les mâles.

Alimentation : Insectivore (proie de taille adaptée) mouches, grillons, blattes et drosophiles pour les plus jeunes.

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Afrique et ses îles

Fantome

Quelque Phasmes :

Phasme bleu à ailes rouges de Madagascar nom latin ACHRIOPTERA FALLAX, Phasme épineux nom latin ARETAON ASPERRIMUS, Phasme scorpion nom latin EXTATOSOMA TIARATUM, Mante du diable nom latin IDOLOMANTIS DIABOLICA , Phasme bâton du Pérou nom latin OREOPHOETES PERUANA, Phasme péruvien de schultei nom latin PERUPHASMA SCHULTEI, Phasme à ailes rouges nom latin PHAENOPHAROS KHAOYAIENSIS, Phasme feuille géant nom latin PHYLLIUM GIGANTEUM, Phasme feuille d’Indonésie nom latin PHYLLIUM TOBELOENSE, Phasme bâton « ramulus » nom latin RAMULUS NEMATODES BLUE, Phasme de sungay nom latin SUNGAYA INEXPECTATA.

Phasme bâton du Vietnam ou nom latin Medauroidea Extradentata.

Taille : la femelle mesure entre 7 et 10 CM , le mâle entre 5 et 8 CM.
Cycle de vie : il lui faut environ 3 à 4 mois à température ambiante pour se développer et atteindre le stade adulte. Ensuite, sa durée de vie est comprise entre 5 et 6 mois.
Reproduction : sexuée ou parthénogénèse (une femelle non fécondée donne naissance à des femelles). Une fois l’accouplement effectué, la femelle va commencer à pondre au bout de 15 jours, 2 à 5 oeufs par jour et ce, jusqu’à sa mort. C’est donc une espèce très prolifique.
Phasme aux dimorphismes sexuels importants (différences physiques entre individus de sexes différents) : la femelle est volumineuse et possède deux petites épines sur le haut de la tête que le mâle n’a pas.
Espèce principalement active la nuit. Comme chez d’autres espèces de phasmes, il y a un changement de couleurs en fonction de l’intensité lumineuse ambiante : claire et peu contrastée le jour, et inversement la nuit.

Alimentation : Beaucoup de végétaux tels que les feuilles de chêne, de hêtre, de pommier, des ronces, etc…

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Vietnam

Feuilles des philippine

Phasme Feuille des Philippines nom latin Phyllium Philippinicum.

Taille : la femelle mesure environ 8 CM et mâle autour de 5 CM
Cycle de vie : la femelle passe de L1 à L6 (le stade adulte) en 5 mois.
Elle peut ensuite vivre 3 à 6 mois. Le mâle a besoin de 4 mois pour effectuer ses 5 mues, puis il a une espérance de vie de 2 mois.
Reproduction : sexuée ou parthénogénèse (une femelle donne naissance à des femelles, sans avoir été fécondée par un mâle). L’incubation dure 3 à 4 mois pour les oeufs fécondés, et le double pour ceux par parthénogénèse. La femelle pond 2 à 4 oeufs par jour.
Espèce très agréable à observer : il est facile de différencier le mâle de la femelle (la femelle est beaucoup plus volumineuse et les antennes du mâle sont plus longues). Ce phasme se laisse manipuler facilement. Il peut vivre à température ambiante et même supporter des baisses temporaires de températures.

Alimentation : Ronce, lierre, laurier, framboisier, noisetier, châtaignier, millepertuis, etc…

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Maldives, Indonésie, jusqu’en Nouvelle Guinée

Bernard l'Hermite nom latin Coenobita Clypeatus.

Taille : les adultes mesurent autour de 10 CM et ils peuvent peser jusqu’à plus de 110 GR.

Reproduction : la saison des pontes s’étale d’Août à Octobre. La femelle incube d’abord les œufs sur son abdomen et, un mois plus tard, elle les expulse dans l’eau de mer. Il faut attendre encore un mois pour que les larves soient suffisamment développées pour sortir de l’eau et trouver une coquille. Un autre mois est nécessaire pour que les juvéniles atteignent une forme comparable à celle de l’adulte.

Mode de vie : Le bernard l’hermite des Caraïbes est essentiellement actif la nuit mais il peut s’agiter dans la journée si on lui apporte de la nourriture ou s’il y a une hausse du taux d’humidité ambiant. C’est un excellent grimpeur : ne pas hésiter à installer des branchages pour lui permettre de se percher. Il est important d’avoir du substrat humide assez épais pour qu’il puisse s’enterrer (notamment lors du renouvellement de son exosquelette). Il faut lui mettre à disposition des coquilles vides de différentes tailles pour qu’ils puissent en changer pendant sa croissance. Il peut vivre aux alentours de 20 ans.

Animal grégaire (espèce qui vit en groupe) : il peut vivre dans des colonies d’une centaine d’individus. Il n’est pas rare que plusieurs spécimens partageant le même territoire se battent pour de la nourriture, surtout au début de la cohabitation.

Alimentation : Détritivore & omnivore : fruits, légumes, graines, poisson, viande, débris animaux et végétaux.

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Caraibes, Antilles, Les Bermudes.

Bernard l hermite jpg

Crabe

Crabe non latin Geosesarma SP

Taille : les adultes mesurent aux alentours de 5 CM 

Reproduction : la femelle porte 50 à 60 petits tous les six mois. Il est conseillé de les séparer de leurs parents : quelques cas de cannibalisme ont été observé.

Mode de vie : les crabes du genre Geosesarma ont besoin d’un environnement composé d’une plage de sable/galets ou d’humus (ils passent une bonne partie de leur temps hors de l’eau) et d’une zone aquatique. Ce sont des grimpeurs : il faut leur proposer des racines, des plantes, des branchages ainsi que des rochers (pour se cacher). Les chercheurs découvrent et décrivent sans cesse de nouvelles espèces (en 2009, 43 espèces avaient été observé). Ainsi, d’une zone à une autre, les crabes du genre Geosesarma arborent des couleurs très différentes, que ce soit sur la carapace (rouge, violette, jaune, orange, noire, blanche, etc…) ou bien leurs yeux (marron, jaune fluo, doré, rouge/orangé vif, etc…). Ce sont des crabes qui peuvent être maintenus en groupe de quelques individus (avec une majorité de femelles) même s’il n’est pas conseillé de faire cohabiter des espèces différentes.

Cette espèce peut vivre entre 2 et 3 ans en captivité

Alimentation : Détritivore & omnivore : fruits, légumes, vers de vase et de farine, criquets, débris animaux et végétaux.

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Asie du Sud-Est

L’araignée lynx verte nom latin Peucetia Leucasi 

Taille : Le mâle peut atteindre une taille de 18 MM et les femelles mesure jusqu’à 22 MM.

Reproduction : Il faut attendre 8 à 12 mois pour que ces araignées atteignent la maturité sexuelle (elles vivent entre 12 et 14 mois en tant qu’adulte). Il est préférable de séparer le mâle de la femelle quelques semaines avant l’accouplement : cela va permettre à la femelle de disperser ses phéromones. Il est également conseillé de bien nourrir la femelle avant de la présenter au mâle (pour éviter tout risque de cannibalisme). Une à trois semaines après l’accouplement, la femelle va pondre un « sac d’œufs » contenant environ 80 à 140 petits.

Araignée qui a besoin d’espace : cette espèce doit pouvoir grimper et tisser ses toiles (ces dernières lui servent à se déplacer plus facilement et à assurer sa propre sécurité). Très sensible à son environnement : si votre insectarium est sec, cela va entraîner l’assèchement des œufs, et s’il y a trop d’humidité, la moisissure va s’installer.C’est une araignée qui nécessite beaucoup de lumière toute l’année : de préférence avec des lampes au-dessus de l’insectarium, environ 12H par jour.

Alimentation : Insectes vivants tels que drosophiles, grillons, blattes, mouches, criquets, etc…

REPARTITION GEOGRAPHIQUE : Madagascar